Un peu de physique et quelques points de vue

Tout sur les lecteurs CD & Amplificateurs (SKjo, Kjo et Kjette), et les enceintes (MD3, MD2 et MD1), "Tour de France"
Répondre
Avatar du membre
rougerie2006
Membre senior
Messages : 2172
Enregistré le : 26 janv. 2011, 14:43
Localisation : Bretagne

Re: Un peu de physique et quelques points de vue

Message par rougerie2006 »

<:) Si je puis me permettre pour laisser Eddy reprendre son souffle après ce beau travail de vulgarisation:

-Le filtre électrique est le chef d'orchestre de cette modulation, donc tout le premier travail du concepteur est de le calculer pour filtrer et mettre en phase les ondes des HP.
-Le cas du HP large bande simplifie le travail en ce sens qu'il n'y en a plus :)
Mais il est utopique d'imaginer un HP recouvrant l'ensemble du spectre musical >20-12000 Hz max à nos âges (dans un couloir de 3dB) :)
du papier, de la colle et des électrons
Avatar du membre
jeanpi
Membre émérite
Messages : 9579
Enregistré le : 13 nov. 2006, 09:32
Localisation : Delémont (Suisse)

Re: Un peu de physique et quelques points de vue

Message par jeanpi »

Et les haut-parleurs coaxiaux alors ?
Système 1 : Moon 260 D / Rega P6 / Kinki Studio EX-M1+ / T&F Osiris
Système 2 : Naim CD 2 / Nait 2 / Linn Kan 1
Avatar du membre
rougerie2006
Membre senior
Messages : 2172
Enregistré le : 26 janv. 2011, 14:43
Localisation : Bretagne

Re: Un peu de physique et quelques points de vue

Message par rougerie2006 »

<:) On parlait des filtrages électriques mais il existe le sujet des filtrages mécaniques, avec aussi la question de le mise en phase des HP.
On pourrait imaginer qu'il s'agit d'un idéal théorique car le point d'émission est le même.
Le constructeur Tannoy a bien travaillé le sujet.
Perso , et peut être à cause de la distorsion que cela engendre (?) enfin pas convaincu... le large bande est plus simple à mettre en oeuvre.
du papier, de la colle et des électrons
Avatar du membre
maxwell
Membre émérite
Messages : 4447
Enregistré le : 29 déc. 2006, 15:31

Re: Un peu de physique et quelques points de vue

Message par maxwell »

jeanpi a écrit :Et les haut-parleurs coaxiaux alors ?
Un coaxial implique au moins 2 haut-parleurs. Donc il y a toujours un filtre.
Le top reste le large bande, si l’on accepte les limitations dans le bas ou le haut du spectre. Ou les deux !
ALMO
Membre émérite
Messages : 4023
Enregistré le : 02 sept. 2006, 15:46
Localisation : Rennes

Re: Un peu de physique et quelques points de vue

Message par ALMO »

En apparence théorique un Large Bande devrait être plus facile à mettre en œuvre, cependant en écoute haute fidélité c'est pas forcément gagnant/gagnant, ne serait-ce que la précision dans les extrémités. La réponse du haut-parleur large bande est tributaire de l'enceinte: close, accord avec évent, ou en mode baffle plan. Selon la conception, cahier des charges du HP, d'où l'intérêt d'en connaitre ses caractéristiques d'utilisation prioritaires près du vendeur ou concepteur. Même si les larges bandes sont physiquement aptes à reproduire sans aucun filtrage, une large bande de fréquences allant des graves aux aigus, la courbe de réponse n'y est guère plus linéaire qu'un HP "conventionnel"; ce qui dans l'absolu ne garanti pas une fidélité idéale. Avec une enceintes 2 ou 3 voies dont le filtrage est adapté aux hp et une mise en phase correcte, l'écoute est normalement plus précise avec une meilleur définition à chaque extrémités. Concevoir une enceinte qui reproduit bien la musique est un sacré challenge artistique qui nécessite des bonnes connaissances en électroacoustique, patience et passion + de bonnes oreilles.
Coup de chapeau à Eddy <:) pour son travail et les résultats obtenus sur ces enceintes. :amen:
LP12SE, moteur DC Radikal D, cellules Linn Kandid; Pré-phono Linn Urika; Naim CDS2-XPS; Nac72 ; S-Hicap DR; 3x Nap 250 Olive- Naca5-Enceintes Linn PMS en tri-passives et actives filtre Snaxo 3/6 +SupercapDR; Spica TC50i. Nait 2
Avatar du membre
dug
Membre vétéran
Messages : 2555
Enregistré le : 08 févr. 2006, 12:54
Localisation : LAVAL

Re: Un peu de physique et quelques points de vue

Message par dug »

Je posais la question des HP coaxiaux pour savoir ce qu'il en était de l'onde modulée (grave +aigu)... Le point de jonction se fait sans doute à quelques cm des HP , ce qui doit entrainer sans doute des motifs au niveau du filtre ?

Pour le large bande l'onde doit être modulée de nature sans mélange dès la sortie des membranes ... ?

Ce qui m'intéresse dans ce que dit Eddy ce n'est pas juste la théorie seule mais de comprendre, en quoi cette théorie influence la conception d'une enceinte et quels sont les choix que l'on peut faire une fois que l'on a (essayé :rouge: ) de comprendre ces histoires d'ondes modulées et d'alternances positives négatives etc...

A+

Dug
CDS 2/ XPS / NAC 72 / HC / NAP 250 / LP12 / EKOS / LINN KANDID / LINGO 4 / SBL
Avatar du membre
eddy
Administrateur
Messages : 4006
Enregistré le : 23 mai 2005, 21:15
Localisation : Bischwiller
Contact :

Re: Un peu de physique et quelques points de vue

Message par eddy »

C’est très intéressant de parler du « large bande » et/ou du « coaxial »! S’il y a effectivement des gens qui ont à l’esprit une certaine rigueur temporelle c’est bien les fabricants de ce genre d’enceintes acoustiques. En ayant un seul transducteur ou deux dont les axes des bobines mobiles sont concentriques on a un gros souci en moins. Ces enceintes présentent certaines qualités que l’on ne retrouve jamais sur les autres enceintes mais pour autant elles ne font pas l’unanimité, loin de là. Comme pour la SBL qui dispose de certaines qualités que l’on ne retrouve pas non plus ailleurs, ces qualités intrinsèques ne suffisent pas pour dégager ne serait ce qu’une majorité de passionnés de musique. J’ai bien étudié ce phénomène pour construire les enceintes. S’il y a une telle diversité dans l’offre pléthorique des enceintes ce n’est pas, à mon avis, une question de goût. Il ne s ‘agit pas de construire un instrument de musique qui l’interprète en fonction de sa philosophie, il faut savoir s’effacer ce que le mot « fidélité » inspire d’ailleurs. Il faut donc simplement savoir reconstruire l’instrument de musique le plus naturellement possible et permettre alors au musicien qui joue de son instrument de nous communiquer tout son talent. Cela à l’air de rien mais c’est terriblement difficile car dans cette phrase il y a tout ! Il y a la rigueur des temps (ce que beaucoup ne comprennent pas, c’est le plus important mais cela ne fait pas tout) que possèdent les larges bandes et coaxiaux, la précision et les silences dues à une transparence naturelle, il y a l’évidence physique de l’instrument, la poussée, la taille et une liberté totale qui permet de disposer de toute la palette de nuances des dynamiques ce qui se traduit par un maximum de vie musicale. J’ai compris que pour faire craquer les gens… il faut cumuler beaucoup de qualités. Le respect des phases des hauts parleurs me parait être la base du bon fonctionnement d’une enceinte acoustique. De ce point de vue je suis en porte à faux avec tous les autres fabricants… sauf peut-être avec ceux qui construisent des enceintes larges bandes ou coaxiales ! Mais le travail des « temps » se situe physiquement dans une dimension particulière et dans la dimension classique couchée sur une feuille de papier on peut étudier les niveaux des ondes acoustiques en fonction des fréquences, ce qui nous amène à parler du corps et du timbre d’un instrument. Disposer du corps des grands instruments et par conséquent du bon rapport entre tous les instruments en présence permet d’avoir plus de musique encore et surtout nous rapproche d’une écoute réaliste ce qui nous fait changer de monde. Autre grosse difficulté : gérer les bosses et les trous sur l’étendue du spectre est indispensable pour la vie musicale. J’étais très longtemps en grosses difficultés dans ce domaine qui vous plombe totalement et cruellement le plaisir d’écoute. C’est pour cette raison importante que beaucoup de fabricants multiplient les hauts parleurs pour les utiliser dans leur partie la plus linéaire. Si tout ces gros soucis sont résolus… il reste un dernier point à résoudre pour le plaisir : pour obtenir des beaux timbres, du caractère dans la franchise des attaques des instruments, de l’allant et de la vie, il faut un registre aigu qui puisse filer très haut ! Ce dernier point libérateur est le moins difficile car la rigueur temporelle empêche toute agressivité, ce n’est tout simplement plus possible et la tolérance des niveaux est telle… que l’on met beaucoup de temps pour oser aller le plus haut possible ! C’est passionnant…
Répondre