Le traitement acoustique d'une pièce domestique

Tout sur les lecteurs CD & Amplificateurs (SKjo, Kjo et Kjette), et les enceintes (MD3, MD2 et MD1), "Tour de France"
Répondre
Avatar du membre
La Bastille
Membre émérite
Messages : 4445
Enregistré le : 14 avr. 2013, 09:34
Localisation : 94 & 56

Re: Le traitement acoustique d'une pièce domestique

Message par La Bastille »

:mrgreen: <:)
Totaldac Wattson Rega Lyra EAR Yoshino Naim Proac
Avatar du membre
la feuille
Membre émérite
Messages : 10342
Enregistré le : 29 août 2012, 17:34
Localisation : 92 - entre mes enceintes...

Re: Le traitement acoustique d'une pièce domestique

Message par la feuille »

J'avais aussi lu que les proportions des pièces étaient déterminantes en matière d'onde parasites...certains ratios longueur/largeur étant beaucoup plus propices à des ondes parasitaires
S1 : Qnap HS251+/UptoneAudio JS2->Audioquest Diamond-> Switch->Audioquest Diamond NDS+555-DR->SL->552-DR->SL->300DR/Fraim->SL->Proac D30R sur NORDOST Frey-> QB8
S2 : Moon180/Meiyan/Hegel HD12->32.5/HC/160 -> Linn Sara/ Pieds Sara
S3 : Qute -> Linn Kan
S4 et plus : des Nac12, 22 des Nap110, 120 et 160
Avatar du membre
RV
Membre émérite
Messages : 20991
Enregistré le : 25 juil. 2005, 20:09
Localisation : Malo-les-Bains & Montmartre
Contact :

Re: Le traitement acoustique d'une pièce domestique

Message par RV »

la feuille a écrit :J'avais aussi lu que les proportions des pièces étaient déterminantes en matière d'onde parasites...certains ratios longueur/largeur étant beaucoup plus propices à des ondes parasitaires
Oui c’est normalement le "premier traitement " d’une salle de concert par exemple
Going somewhere ?
Avatar du membre
James
Membre cadet
Messages : 222
Enregistré le : 06 févr. 2007, 21:43
Localisation : Haut-Rhin (68)

Re: Le traitement acoustique d'une pièce domestique

Message par James »

eddy a écrit : 22 janv. 2021, 19:07 Dites moi votre sentiment ! Je préfère encore que l'on me rentre dedans qu'un silence assourdissant ! :mrgreen: ne vous gênez pas !
<:)
Merci infiniment eddy pour cet exposé très complet que j’ai lu, relu avec bcp d’attention et d’intérêt.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que tu n’as pas fait les choses à moitié. J’espère que tous les forumeurs de synthèse Haute-Fidélité sont conscients de leur chance de pouvoir bénéficier de tes connaissances, tout particulièrement en ce qui concerne la reproduction sonore, les problèmes acoustiques qui s’y rattachent et aussi évidemment de toute ton expérience acquise en tant que créateur d’enceintes acoustiques. :merci:

Ton éclairage sur les ondes directes, indirectes, les problèmes liés à la phase, aux décalages temporels, ton exemple avec la guitare, les explications sur le pouvoir phénoménal de notre cerveau dans le processus miraculeux de la perception sonore, etc. etc. devraient à présent nous permettre de mieux appréhender la complexité du sujet.

Même si les solutions pour améliorer l’écoute à domicile restent ouvertes, nous ne pourrons que profiter de ton analyse très pertinente et en tenir compte dans notre approche de la reproduction sonore et aussi, bien sûr, de l’écoute.

Je ne pense pas avoir tout compris des mécanismes de la propagation des sons, de leurs modifications avant d’arriver aux oreilles, de la complicité du cerveau, et plein d’autres choses encore. Néanmoins, je rejoins très bien ta position qui soutient que même dans un environnement sonore défavorable, il est possible de profiter de la musique, de l’apprécier. :super:

Mais je pense quand même que la propagation des sons d’un instrument en milieu fermé (p. ex. celui de ton exemple, une guitare acoustique) ne peut pas vraiment se comparer à celle qui se produit lors de la reproduction de cette même guitare sur un système HiFi avec au moins deux HP (pour les enceintes, c’est encore plus compliqué, puisque chacune possède habituellement plusieurs transducteurs).
On peut donc aisément deviner que ces multiples sources émissives de sons (tous à des endroits différents, spatialement parlant) ne peuvent plus du tout se comparer à la propagation sonore presque ponctuelle d’un instrument, telle que p. ex une guitare, une trompette, ...
A cela se rajoutent les spécificités dues à la prise de son (généralement réalisée avec plusieurs micros, souvent plus ou moins espacés).
La prise de son, si elle est bien réalisée, contient en elle-même toutes les composantes des sons présents dans la salle où elle à été réalisée (directes, indirectes, y compris la réverbération de la salle). Lors de la reproduction, le son diffusé par les HP (avec toutes les composantes de l’enregistrement) va se répandre dans le local d’écoute et devoir immanquablement « rencontrer » des difficultés de propagation similaires à celles qu’avaient dû affronter les sons émis par la guitare au moment de la prise de son.
Du coup, pour moi, il y aura inévitablement superposition des phénomènes acoustiques du local d’écoute à ceux de l’instrument enregistré (la guitare).
Ainsi, on peut aisément s’imaginer que dans le cas d’une pièce à l’acoustique déplorable, même un enregistrement de qualité sera très pénible à écouter, et cela quelque soit la qualité ou la cohérence des HP.
Autre différence entre l’écoute live et l’écoute de musique enregistrée:
Généralement en live (sauf cas exceptionnels) un déplacement de qq.mètres de l’auditeur (en profondeur, en largeur ou même en hauteur) ne va pas modifier grandement sa perception de l’événement sonore. Par contre, dans une salle d’écoute (salon, séjour, bureau, pièce dédiée, ...) le moindre déplacement entraîne presque tjs (encore plus dans les petites pièces) de grandes modifications de la perception. Cela s’explique par le fait que la place d’écoute, optimisée avec soin (aussi par rapport à l’emplacement des HP) correspond à la place idéale moyenne pour une écoute équilibrée avec une belle scène sonore. A ce sujet, j’ai déjà écrit que cette position pouvait, quand c’est possible, être améliorée en cours d’écoute par de légers déplacements (latéraux et/ou en profondeur) pour mieux s’adapter à l’illusion de l’image fantôme qui dépend beaucoup de la prise de son.

Aussi, je pense que pour avoir une écoute de qualité et un bon confort d’écoute (pour que les oreilles et surtout le cerveau ne soient pas contraints à faire un effort très astreignant de discrimination, de concentration) il faut tout faire pour que la pièce d’écoute soit la plus neutre possible. Comme on y rencontre presque toujours bon nombre de défauts, je ne vois guère d’autre moyen (si le mobilier et la déco ne suffisent pas) que d’effectuer un traitement dont il n’existe pas, à ma connaissance, de recette magique.
Cela dit, j’ai bien noté que tu n’es pas du tout un opposant au traitement acoustique.
Encore un grand MERCI pour avoir pris le temps d’éclaircir cette thématique très complexe, d’une manière très méthodique, rationnelle, presque scientifique.
Personnellement, avec le TEMPS qui passe, j’ai l’impression d’avoir perdu une bonne part de ma rationalité au profit du pragmatisme.

Décidément, « Le TEMPS» préoccupe de plus en plus les gens, et pas qu’en rapport avec la perception sonore!
Ci-dessous, deux liens qui traitent justement du Temps, d’une manière très originale, plutôt inattendue. Avec Étienne Klein, c’est toujours un plaisir.

https://youtu.be/FGyh7BmIzrM

https://youtu.be/i6BZrZkHjqs

J’espère que l’épidémie de Covid 19 va se terminer prochainement, car j’ai hâte de venir faire un tour du côté de Bischwiller (comme tu me l’avais d’ailleurs aimablement suggéré, eddy, il y a plusieurs mois).

En attendant, restons prudents et
Savourons la Musique! (même si nos systèmes ne sont pas aussi parfaits que nous, les audiophiles du Forum :roule: )
James
Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius]
Avatar du membre
eddy
Administrateur
Messages : 4078
Enregistré le : 23 mai 2005, 21:15
Localisation : Bischwiller
Contact :

Re: Le traitement acoustique d'une pièce domestique

Message par eddy »

<:) Merci James d'avoir pris le temps de lire et également d'y répondre longuement en y apportant des arguments qui sont très intéressants. J'ai consacré quelques pages à ces arguments, que je n'ai pas encore publiées, je pense notamment aux techniques d'enregistrements que j'ai traitées du point de vue de l'importance fondamentale des phases... ce qui se dit aux travers des idées reçues audiophiles me met là aussi en porte à faux comme sur d'autres sujets sensibles ( les câbles par exemple ). Je pense que je ferais mieux d'attendre patiemment le moment où avec grand plaisir je pourrais te faire découvrir la musicalité des enceintes qui témoignent d'une manière plus évidente l'importance de la corrélation temporelle, plus évidente que les pages ci dessus ! En attendant, toi et tous les autres portez vous bien !
Répondre