Sources analogiques et numérisation

Questions et sujets divers et généraux sur la Hifi ; Home-Cinéma & VIDEO; Salons.
Répondre
Avatar du membre
naim21
Membre senior
Messages : 1658
Enregistré le : 14 janv. 2006, 11:02

Sources analogiques et numérisation

Message par naim21 »

Bonjour,

Ayant compris que la source est le maillon essentiel dans notre monde d'émotions virtuelles, je suis à la recherche d'un lecteur de CD qui viendrait s'inscrire dans mon système (vieux et traditionnel, mais qui me satisfait depuis longtemps).

Ce lecteur ne serait, tout comme le reste des lecteurs, qu'un outil me permettant d'aller chercher l'information où elle se trouve, dans le sillon des CD.

Au vu de la grande majorité de la production actuelle, le jeu en vaut-il la chandelle? Pour moi, la question ne se pose que depuis peu, ayant entrepris de numériser et restaurer quelques vynils ou bandes.

Je dispose d'une "banque de données" représentant quelques lustres de recherches et achats (en vérité plusieurs milliers de sources, certaines n'étant pas ou plus disponibles depuis longtemps). Tous les styles y sont présents ou presque. Il me manque toujours des "objets", mais avec le temps, cela se complète. J'ai déjà numérisé et restauré quelques centaines de LP ou K7 et le résultat d'écoute de ces retranscriptions sur CD me surprend moi même (ainsi que quelques personnes de mon entourage).
C'est la principale motivation de ma recherche d'un lecteur CD (Naim CDS?).

Par contre, mes "travaux" peuvent peut-être intéresser certains d'entre vous.

Pour information, je travaille avec LP12, Lingo, Ekos, Troika, DI US à transfo, mix, 192M en 24/96. L'acquisition des données prend un temps certain. Le "poids" des fichiers en 4096 Kb/s voisine régulièrement le Go. Le tout est traité en 24/96 avec des présets "maison" élaborés après de nombreuses écoutes comparatives (la patience de mon épouse me surprendra toujours...). La machine ne nettoyant que ce que je lui ai demandé, chaque morceau est écouté au HD25 (merci les studios). Je corrige "à la main" les derniers outrages du temps perçus. La normalisation à 0dB respecte en tous points le message original de la source, aucune compression de dynamique n'étant apportée. La lecture finale se fait sur Amcron D75 et Chartwell LS3. Un CDRW est ensuite élaboré, contrôlé et, pour certains, vérifié une dernière fois sur 250/DMS2. Le produit de sortie est un CD aussi proche que possible de la source (des défauts subsistent, inhérents à la lecture mécanique. Ils sont par contre, à mon sens, contre balancés par le reste). Je dispose ainsi d'un support "solide" et banalisé. Je conserve bien évidemment copie des fichiers 24/96 et 16/44.

Au vu de ce qui me reste à faire, le reste de mes jours ne me suffira pas, tant le nombre de documents à traiter est important.
Peu importe! Lorsque j'écoute avec mon actuel lecteur, j'ai l'illusion de retrouver ma LP12! Qu'en sera-t-il avec un CDS?

A quoi serviraient toutes nos boites sans sources pour les alimenter?

A bon entendeur...
Naim21
Avatar du membre
NACA5
Membre cadet
Messages : 376
Enregistré le : 08 janv. 2006, 11:37
Localisation : Belgium

Message par NACA5 »

Bonsoir,

J'ai eu l'occasion d'écouter récement sur un système Naim nouvelle série la production d'un passionné qui ne pouvait dévoiler ces "secrets", mais qui ne devait pas être loin de ta méthode.

Le système était CDS3/NAC552/NAP250/AvantGarde Duo.

Impressionnant, nous avions l'impression d'écouter un bon vynil. Je pense que ta méthode à de l'avenir, et que à priori, puisque les anciennes séries "sonnent" mieux que les nouvelles, toute la série des CDI CDS et CDX (suivant affinité + voir les divers sujet traité sur le forum) devrait convenir à ta recherche.

A mon tour de poser la question......penses tu que ta méthode puisse être transférable sur disque dur et surtout, as tu idée de comment extraire valablement la délicate matière.

Merci
Avatar du membre
naim21
Membre senior
Messages : 1658
Enregistré le : 14 janv. 2006, 11:02

Message par naim21 »

Bonsoir,

A mon tour de poser la question......penses tu que ta méthode puisse être transférable sur disque dur et surtout, as tu idée de comment extraire valablement la délicate matière.

Je ne comprends pas ta question ni ton objectif.
Peux tu reformuler afin d'expliciter ta demande?
Je te répondrai, si cela est dans mes capacités. Mes connaissances en informatique se limitent en effet au bon sens (rarement suffisant avec nos "très chers" concepteurs de zéro/uns) et à un empirisme frisant parfois l'acharnement thérapeutique... Je plaisante, mais juste un peu.
Au plaisir de te lire.
Naim21
Avatar du membre
NACA5
Membre cadet
Messages : 376
Enregistré le : 08 janv. 2006, 11:37
Localisation : Belgium

Message par NACA5 »

et bien, au lieu de transférer la précieuse matière sur un CD, peux tu la stocker sur le disque dur d'un PC.......et la resortir via un convertisseur.

Merci
Avatar du membre
naim21
Membre senior
Messages : 1658
Enregistré le : 14 janv. 2006, 11:02

Message par naim21 »

Oui sans aucun problème. Des zéros et des uns!! C'est bien là tout le problème de la propriété des oeuvres! L'avènement du numérique "dématérialise" le son comme la photo ou des données quelconques. Il "suffit" de disposer de "la clef" d'extraction à l'autre bout de la chaîne...

Quelques écoutes des fichiers traités en 24/96 via ma carte son (seulement 2 canaux mais dédiée et adaptée à mes besoins) et une liaison symétrique vers le préampli m'ont "étonné"... en bien. Mes a priori vis à vis de "l'informatique musicale" sont tombés. Cela m'a confirmé (mais j'étais déjà convaincu, comme tu auras pu le lire) que la source (cad le CD, LP, K7,...) est très importante ainsi que le maillon qui permet de lire les données. On peut en reparler à l'occasion, ayant quelques notions "autodidactiques" en matière d'enregistrement.

C'est en partie cela aussi qui me fait chercher un lecteur "digne de ce nom" afin d'exploiter mes CD de manière plus confortable.

Je ne sais pas si cela existe sur le marché, mais, un lecteur "tous formats" avec un bon convertisseur N/A serait bien. Je pourrais ainsi lire mes fichier audio stockés en format 24/96. Entre 1411 et 4096 Kb/s, il n'y a pas beaucoup d'hésitation.

Je me souviens à ce sujet de ce que disais le "papa" de Naim, il y a pas mal de temps déjà. "Pas trop ni trop peu" à ceux qui désiraient modifier un préampli par exemple (retrait de la balance,...). Aller trop loin dans la complexité ou la simplification peut ne pas être le moyen adapté pour atteindre l'objectif que l'on s'est fixé. De nombreux masters sont finalisés en format DAT. J'ai essayé diverses possibilités et le compromis qui me semble adapté à mes besoins est l'acquisition et le traitement de mes données en 24/96. Au delà, je n'ai pas "ressenti" de plus et on commence à friser les limites de pas mal de calculateur. Les erreurs de calcul peuvent alors venir "polluer" un résultat que l'on aurait pu imaginer "supérieur". Tout est affaire de compromis et d'objectifs. Je ne sais en effet pas s'il est encore possible, dans le domaine qui nous préoccupe, de parler de besoin, d'envies tout au plus. Numériser enlève inévitablement de l'information. Disposer, avec le 24/96, de 96 points d'interpolation par milliseconde fait déjà une belle approximation. Sachant que la "redescente" en 16/44 impose d'ajouter du bruit au message pour masquer celui propre à la quantification, il faut aussi savoir rester "raisonnable". On rejoint l'adage "pas trop ni trop peu". Nous ne pouvons pas tous disposer des bandes mères analogiques (c'était le cas de Serge Gainsbourg pour son installation personnelle à une époque) et d'un Studer ou autres Nagra. Notre paradis sonore deviendrait invivable pour certains, disposant dès lors de La Référence. Nougaro disait "la foi est plus belle que Dieu". A méditer, pour nous qui sommes encore d'humbles vivants.


A ce propos (juste pour le fun), j'aimerais savoir si une alimentation par batterie (éventuellement complétée par capa) 24V aurait l'efficience d'un Hicap par exemple?
Il doit bien exister quelque part un expérimentateur qui aura "osé"!
Pour quel résultat musical?

Bonne fin de soirée.
Naim21
Avatar du membre
NACA5
Membre cadet
Messages : 376
Enregistré le : 08 janv. 2006, 11:37
Localisation : Belgium

Message par NACA5 »

Ah, la légende Nagra.........;dont je ne connais que la légende d'ailleurs.
Supposons:
Combien coûte un Nagra D?
A terme, en louant nos LP à la médiathèque, l'économie d'échelle représenterait 1000x15€=15000€. On doit bien en trouver un à ce prix?

Aucune connaissance d'expérience batterie sur Naim.
Poste un sujet, la question sera plus visible.
Avatar du membre
eddy
Administrateur
Messages : 4078
Enregistré le : 23 mai 2005, 21:15
Localisation : Bischwiller
Contact :

Message par eddy »

salut à vous deux ! intéressant tout cela !
à propos des batteries : Toute alimentation essaie humblement de s'approcher d'une pile qu'on peut considérer comme un générateur de courant parfait... même une HiCap a encore du chemin à faire. J'ignore cependant si l'impédance d'une batterie est la même qu'une pile ou juste un peu moins bien. Il y a eu par le passé des tentatives d'alimentations de préampli ( ... pas d'ampli à ma connaissance, encore qu'avec une grosse batterie d'AMX 30... ) par batteries ( ou piles, je ne sais plus exactement ).
Il y a certes un écart entre un CD3 et un CDS, l'oreille entend tout, on entend déjà lorsqu'on tourne un simple fil...mais qu'en est-il alors de l'écart galactique entre une enceinte cohérente et une qui ne l'est pas ?
Avatar du membre
RV
Membre émérite
Messages : 20991
Enregistré le : 25 juil. 2005, 20:09
Localisation : Malo-les-Bains & Montmartre
Contact :

Message par RV »

Mon premier préampli un CRIMSON 510 (avec 2 blocs mono 530), était à accus, peut-on considérer cela comme une pile.

Le préampli NAGRA, le PL-P est également à accus.

Personnellement au bout de quelques années j'ai eu des petits soucis avec mes accus, ce qui doit être normal, vu que des accus n'ont pas une vie éternelle, le problème fut qu'à ce moment là la marque Crimson, n'était plus importée en france, depuis elle l'est de nouveau et leurs électroniques valent parait-il la peine d'être écoutée. Ce qui ne m'étonne pas car ma série 500 était pas mal du tout.

à+
Going somewhere ?
bern79
Membre junior
Messages : 737
Enregistré le : 12 sept. 2005, 17:10
Localisation : Niort

Message par bern79 »

Bonsoir naim21,

Bienvenue parmi nous. J'aurai une question à propos de ton système de numérisation; qu'utilises-tu comme pré-ampli d'entrée à l'ordi et quel logiciel de numérisation?

Nous avons déjà sur le forum deux personnes qui numérisent leurs vinyls, à savoir Jean-Claude et Jean-Luc (voir le post Qualité des CD). Si tu pouvais nous en dire plus sur ton expérience, celà m'intéresserait.
Avatar du membre
naim21
Membre senior
Messages : 1658
Enregistré le : 14 janv. 2006, 11:02

Message par naim21 »

Bonjour,

J'ai succinctement décrit une partie du matériel utilisé dans mon premier envoi (LP12, Lingo, Ekos, Troika, DI US à transfo pour symétriser le signal, mix pour adapter le niveau au 0dB pro de la carte son 192M en 24/96).

Je travaille ensuite avec des outils "grand public" mais pas très usités pour cette tâche de "restauration" d'enregistrements passés. N'ayant que deux oreilles, je privilégie le matériel 2 canaux. Les disponibilités de calcul sont dédiées et ça évite de mauvaises surprises. Le plus délicat est de savoir où s'arrêter! J'avais "compensé" informatiquement les faiblesses de mon système pour ressortir une droite 20/20KHz. L'écoute des produits était "typique" de ce que la production actuelle est capable de faire. Les très nombreuses heures passées ont été balayées d'un "SUP" mais pas perdues. Elles m'ont confirmé que "trop/trop peu" est souvent un ami pas très gentil... De même, certaines productions sont normalisées très haut. Il y a du niveau mais plus de dynamique. Essayez pour voir d'analyser le superbe CD de Diana Krall et vous verrez ce que les limiteurs numériques font!!! L'écoute des masters numériques de cet enregistrement doit être bluffante à n'en pas douter! Les crètes de basse et autres sont "rabotées" sur le CD et pourtant, ça marche. L'original doit vraiment être exceptionnel. Ce qui m'a conduit, après des essais, à n'appliquer aucune normalisation en niveau moyen, donc pas de compression, mais à exploiter la totalité du "zéro dB numérique" en respectant dynamique et mixage d'origine.

Pour les K7, je lis avec un AIWA XK 009 que j'ai fait refaire (j'avais acheté les têtes et guides lorsqu'on pouvait encore le faire). C'est un outil 3 têtes, 3 moteurs avec un blocage breveté des bandes, générateur, polarisation, 2 transfos (tiens, tiens, 1 pour la mécanique, 1 pour l'électronique... ça fait penser à quelque chose). La personne qui m'a fait les réglages m'a confirmé que, d'un point de vue mesure, on était au niveau des très bons Nakamichi. Au niveau son, ça reste une K7 mais, quelle belle illusion! Certains CD fabriqués à partir de cette source sont "surprenants", même pour moi qui connait l'original.

A bientôt.
Naim21
Nos chaines nous trompent!
Et alors?
Fermons les yeux...
Et écoutons.
oscar3

Message par oscar3 »

naim21 a écrit :Bonjour,

...
Pour les K7, je lis avec un AIWA XK 009 que j'ai fait refaire (j'avais acheté les têtes et guides lorsqu'on pouvait encore le faire). C'est un outil 3 têtes, 3 moteurs avec un blocage breveté des bandes, générateur, polarisation, 2 transfos (tiens, tiens, 1 pour la mécanique, 1 pour l'électronique... ça fait penser à quelque chose). La personne qui m'a fait les réglages m'a confirmé que, d'un point de vue mesure, on était au niveau des très bons Nakamichi. Au niveau son, ça reste une K7 mais, quelle belle illusion! Certains CD fabriqués à partir de cette source sont "surprenants", même pour moi qui connait l'original.

A bientôt.
Naim21
Bonjour naim21,

J'ai aussi une xk-009 et je dois la faire réviser (en principe, problèmes de courroies). La personne qui a fait tes réglages pourrait peut être faire ce type de maintenance sur la mienne ?

Malheureusement j'habite à Paris donc pas du tout près de chez toi. Le cas échéant, cette personne pourrait peut être me donner le nom de quelqu'un de compétant en la matière sur IdF ?...

Merci de ton aide
Avatar du membre
naim21
Membre senior
Messages : 1658
Enregistré le : 14 janv. 2006, 11:02

Message par naim21 »

Bonsoir,

L'artisan qui m'a réglé l'Aiwa est un très bon électronicien/dépanneur.

Je lui avais fourni les courroies, mais il a oublié d'en changer une (entrainement compteur qui gère toute la logique...). Quelle n'a pas été ma surprise!

Il m'a présenté ses excuses pour cet oubli. Le reste a été parfait (têtes, guide, courroies cabestan, réglages). Dans ces conditions, il m'est difficile de te fournir le contact, sachant que tu es loin et que je ne voudrais pas que tu sois "déçu". Ce qui est tolérable du fait de la proximité l'est moins avec l'éloignement.

Pour ce qui est de l'oubli, j'ai tout redémonté (une partie de plaisir et de patience un samedi) et mis en place une courroie. Tout est rentré dans l'ordre.

Je ne connais personne sur Paris malheureusement.

Si ce n'est qu'un souci de mécanique, avec un peu de logique, tu peux le faire toi même (parfois, il faut quand même trois mains...).

Par contre, il te faut trouver des courroies. Je sais que ça existe sur IDF puisque ça se trouve à Dijon (société DELTA 21). J'ai refait la mécanique d'un autre Aiwa ADF 910 et ai trouvé des "presque" équivalents. Cela fonctionne très correctement, même si l'XK reste très supérieur. Mécanique et électronique obligent!

Les têtes sont-elles en état? Les guides? Comme tout, la mécanique revêt une très grande importance.

Si besoin, recontacte moi. Je crois que j'ai encore toutes les notices techniques que j'avais commandées chez Aiwa.

Cordialement.
Naim21
Nos chaines nous trompent!
Et alors?
Fermons les yeux...
Et écoutons.
oscar3

Message par oscar3 »

Merci naim21 pour ton retour d'info.

Au niveau des courroies, j'ai trouvé un site qui à priori pourrait les fournir. Les têtes sont en bon état (d'après moi, pas de test particulier de fait). Les guides par contre, et profitant de l'ouverture de l'appareil, il faudrait les changer aussi.

Par rapport à la notice technique, j'en ai acheté une ce WE sur internet (xk-009 service manual) et j'ai toutes les références, y compris les cassettes de test (mais elles sont chères) pour régler le tout comme il se doit. Tout dépend donc de la dispo des pièces détachées...

... et dans le cas où je ne puisse pas trouver de pièces, j'ai trouvé par ailleurs une XK-009 et une XK-S9000 à un prix très raisonnable :D

Dans le pire des cas, ma platine servira comme source de pièces pour les 2 autres même si je préfère tout de même réparer la mienne.

Affaire à suivre…

Cdlt,
bern79
Membre junior
Messages : 737
Enregistré le : 12 sept. 2005, 17:10
Localisation : Niort

Message par bern79 »

Bonjour à tous,

Eddy et naim21 se sont rencontrés samedi au magasin... Chacun a fait découvrir à l'autre ses "productions". A quand le compte-rendu des impressions de chacun?

Bernard
Avatar du membre
eddy
Administrateur
Messages : 4078
Enregistré le : 23 mai 2005, 21:15
Localisation : Bischwiller
Contact :

visite de Bruno

Message par eddy »

:D . C'est vrai Bernard. Un petit mot de cette rencontre avec un type formidable. Bruno ( naim21 ) a une expérience de la haute fidelité et surtout des gens qui gravitent autour vraiment extraordinaire. Un puit de connaissances inépuisable. Il m'a fait beaucoup d'honneur en écoutant les boites. On a bien sûr écouté quelques uns de ces CD construits à partir du vinyl et le résultat est extraordinaire. Sur les boites l'écoute était fluide avec beaucoup de matière et d'expression: une écoute vinyl tout simplement. Bref, quelques heures plus qu'intéressantes juste pour le plaisir ! merci encore Bruno.
Il y a certes un écart entre un CD3 et un CDS, l'oreille entend tout, on entend déjà lorsqu'on tourne un simple fil...mais qu'en est-il alors de l'écart galactique entre une enceinte cohérente et une qui ne l'est pas ?
Répondre