Bye bye CD ! ou pas...

Questions et sujets divers et généraux sur la Hifi ; Home-Cinéma & VIDEO; Salons.
Répondre

L'avenir de votre lecteur et de vos CDs ?

Je vends tout.
6
5%
Je vends seulement mon lecteur.
21
17%
Je vends lecteur et disques mais garde mes CDs préférés
11
9%
Je garde le tout au cas où ...
84
69%
 
Nombre total de votes : 122
Avatar du membre
stringerbell
Membre émérite
Messages : 4123
Enregistré le : 07 mars 2015, 17:47
Localisation : Nanterre (92)

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par stringerbell »

:happy1: , il faut leur laisser le temps de développer des compétences dans le domaine du streaming...ça prend du temps
dCS Network Bridge /Chord Hugo TT/HMS/ Townshend Allegri+ /ATC scm19a/
LP : Mofi UltraDeck / Mofi Studio Phono
Avatar du membre
RV
Membre émérite
Messages : 20991
Enregistré le : 25 juil. 2005, 20:09
Localisation : Malo-les-Bains & Montmartre
Contact :

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par RV »

Ça va faire une quinzaine d’années, que le streaming a commencé à s’installer, non ?

Le plus sérieusement du monde, je m’étonne de la résistance du CD, et de ce fait je pense que sa disparition totale n’est pas pour demain encore. Peut-être du fait qu’il y a des pays comme le Japon où le streaming n’arrive pas à s’implanter.

L’accélération est une des données de notre société et cela depuis un moment, c’était le dada de Virilio lorsque j’étais encore étudiant. Et on peut observer cette accélération dans de nombreux secteurs.
Si il avait fallu au CD environ 2 ans pour virer le vinyl des bacs, ce temps aurait dû être nettement plus court pour que la démat, ou tout au moins le streaming (puisque pour le coup le téléchargement semble mourrir plus vite que le CD) vire le CD et ce n’est pas le cas. L’argument que tu mets en avant parfois sur les similitudes entre CD et démat qui partagent le fait d’être un fichier numérique devrait pourtant œuvrer dans le sens de la rapidité puisque effectivement sur le plan du support musical vinyl et CD différent fortement.
Going somewhere ?
Avatar du membre
neroptic
Membre senior
Messages : 1483
Enregistré le : 01 juin 2014, 11:40
Localisation : En haut des escaliers, puis à gauche.

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par neroptic »

RV a écrit :Ça va faire une quinzaine d’années, que le streaming a commencé à s’installer, non ?

Le plus sérieusement du monde, je m’étonne de la résistance du CD, et de ce fait je pense que sa disparition totale n’est pas pour demain encore. Peut-être du fait qu’il y a des pays comme le Japon où le streaming n’arrive pas à s’implanter.

L’accélération est une des données de notre société et cela depuis un moment, c’était le dada de Virilio lorsque j’étais encore étudiant. Et on peut observer cette accélération dans de nombreux secteurs.
Si il avait fallu au CD environ 2 ans pour virer le vinyl des bacs, ce temps aurait dû être nettement plus court pour que la démat, ou tout au moins le streaming (puisque pour le coup le téléchargement semble mourrir plus vite que le CD) vire le CD et ce n’est pas le cas. L’argument que tu mets en avant parfois sur les similitudes entre CD et démat qui partagent le fait d’être un fichier numérique devrait pourtant œuvrer dans le sens de la rapidité puisque effectivement sur le plan du support musical vinyl et CD différent fortement.
1. Le CD était plus facile à mettre en oeuvre que le vinyl. Ce n'est pas pas le cas pour la dématérialisation qui nécessite des compétences, même minime en informatique. Lorsque tu voulais te mettre aux CDs, tu achetais une platine CD, tu la branchais sur le 220V et sur ta hifi. Quelle simplicité face à la multitude de solutions possibles en démat 8|
2. Il y a encore une ou deux générations de personnes qui ne font pas d'achat sur internet. Acheter de l'immatériel est un changement complet de paradigme pour ces personnes. Cela ne m'étonne pas outre mesure qu' elles restent accrochées au CD.
Alex

QOBUZ +ROON :love1:
Avatar du membre
Alcide Nikopol
Membre senior
Messages : 1788
Enregistré le : 15 févr. 2013, 18:18
Localisation : Suisse, Lausanne

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par Alcide Nikopol »

Il y a aussi l'attachement au support physique, indépendament de la difficulté de la mise en œuvre ou de l'achat sur internet.
Personellement, j'aime bien avoir les supports physiques, ce qui ne m'empêche pas d'avoir une solution en démat qui ne fonctionne pas trop mal et d'acheter des albums en démat sur internet.
MArco <:)
CDSII - XPS / RegaP9 - P9PSU - DynavectorDV-20X2H / NAT03
QNAP HS-210 - MacMini (UpTone Audio JS-2 / MMK / ISO-REGEN) - UnitiServe-SSD - DC1 - DAC-V1
NAC52 - SuperCap / NAXO "242" - HiCap / 2 x NAP250 / NACA5 / SBL MkI/II
FRAIM
/ MusicLine Powerigel 8
NAHA-HiCap / Audeze LCD-2, Grado RS-1, Sennheiser HD600, ERGO 2, AKG 712 Pro

mu-so
Avatar du membre
RV
Membre émérite
Messages : 20991
Enregistré le : 25 juil. 2005, 20:09
Localisation : Malo-les-Bains & Montmartre
Contact :

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par RV »

neroptic a écrit : 1. Le CD était plus facile à mettre en oeuvre que le vinyl. Ce n'est pas pas le cas pour la dématérialisation qui nécessite des compétences, même minime en informatique. Lorsque tu voulais te mettre aux CDs, tu achetais une platine CD, tu la branchais sur le 220V et sur ta hifi. Quelle simplicité face à la multitude de solutions possibles en démat 8|
2. Il y a encore une ou deux générations de personnes qui ne font pas d'achat sur internet. Acheter de l'immatériel est un changement complet de paradigme pour ces personnes. Cela ne m'étonne pas outre mesure qu' elles restent accrochées au CD.
Oui je suis d’accord avec cela en y mettant toutefois quelques nuances.
Ce que tu dis fait sans conteste partie des paramètres qui font que le CD continue de résister, je pense qu’ils sont assez nombreux et divers avec des interactions plus ou moins fortes. Mais le résultat est que le CD résiste et difficile de prévoir quand il disparaîtra totalement si il disparaît. Si oui ce serait un des rares exemples de disparition d’un format audio de musique enregistrée. À l’exception des cylindres, j’ai l’impression que les seuls dans ce cas sont les formats qui n’ont jamais percés.

Parmi les nuances, que je souhaite apporter, il y a celle que ton propos s’adresse principalement à notre sphère dite audiophile. À l’époque du vinyl, cette tekno n’était complexe que pour les audiophiles, pour les autres elle demeurait assez simple, on posait simplement le disque on appuyait sur un bouton et on ne se préoccupait pas trop du reste. Selon la configuration on appelait cela une platine, un tourne-disque ou un électrophone. Ma sœur avait une petite chaîne et une TD Akaï à entraînement direct et ne s’est jamais posé la moindre question quant à la force d’appui, l’antiskating, le type de cellule etc. Je pense que c’était le cas de la majorité des personnes qui avaient une chaîne (quasi équivalent à l’époque celui d’avoir une TV) et qui ne trainaient pas dans les auditoriums. En tout cas c’était celui de ceux que je connaissais. Il y avait aussi ces électrophones changeurs de disques, ma marraine en avait un sur lequel d’une manière impressionnante on pouvait empiler 10 disques (33t ou 45t), il y avait aussi les mange-disques qui proposaient la fente qui avale avant les lecteurs CD.
Pour ces utilisateurs, je ne suis pas certain que le CD ait été perçu comme une simplification, en revanche la réputation d’inaltérabilité et l’absence de craquement vues comme des progrès.
Dans notre sphère audiophile, ce fut un peu l’inverse, cette simplicité suscitait la méfiance, comme si quelque chose de simple à mettre en œuvre ne pouvait pas être gage d’une restitution de qualité (hein Gérald ;) tu t’en souviens :) )

Aujourd’hui cette différence de complexité/simplicité existe toujours entre cette sphère audiophile et les utilisateurs qui ne sont pas dans ce move.
Le mois dernier, nous avons offert à notre fils une soirée avec ses amis pour ses 20 ans, location d’une salle et je suis allé loué 2 enceintes amplifiées de bonne puissance. Ils ne se sont pas posé la question de l’actif passif, ils ses ont simplement connectés avec un compte Spotify en alternant smartphone et ordi. Rien de compliqué là dedans et même plus simple que les piles de CD que nous devions trimbaler.

Je pense aussi que la notion d’immatériel dépasse l’acte d’achat, pour s’étendre à un besoin de posséder, de collectionner à des degrés plus ou moins fort. Il n’est pas impossible que cela change ou même doive changer, mais ça avance très doucement.

Ce côté immatériel touche aussi les artistes qui ne trouvent pas la reconnaissance de leur travail dans l’absence de l’objet album. Sur ce point je suis persuadé que l’album version démat est encore à inventer. Beaucoup de chances qu’il soit hybride.
Going somewhere ?
Bruno legast

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par Bruno legast »

ma grand-mère disait toujours : Qui a commandé des popcorns ?
Avatar du membre
RV
Membre émérite
Messages : 20991
Enregistré le : 25 juil. 2005, 20:09
Localisation : Malo-les-Bains & Montmartre
Contact :

Bye bye CD ! ou pas...

Message par RV »

Et bien voilà on a trouvé notre âme charitable qui va aller trouver la rédaction de The Absolute Sound.
T’en profiteras pour faire un peu de réclame comme aurait dit ta grand-mère
Going somewhere ?
Avatar du membre
stringerbell
Membre émérite
Messages : 4123
Enregistré le : 07 mars 2015, 17:47
Localisation : Nanterre (92)

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par stringerbell »

RV a écrit :Ça va faire une quinzaine d’années, que le streaming a commencé à s’installer, non ?

Le plus sérieusement du monde, je m’étonne de la résistance du CD, et de ce fait je pense que sa disparition totale n’est pas pour demain encore. Peut-être du fait qu’il y a des pays comme le Japon où le streaming n’arrive pas à s’implanter.

L’accélération est une des données de notre société et cela depuis un moment, c’était le dada de Virilio lorsque j’étais encore étudiant. Et on peut observer cette accélération dans de nombreux secteurs.
Si il avait fallu au CD environ 2 ans pour virer le vinyl des bacs, ce temps aurait dû être nettement plus court pour que la démat, ou tout au moins le streaming (puisque pour le coup le téléchargement semble mourrir plus vite que le CD) vire le CD et ce n’est pas le cas. L’argument que tu mets en avant parfois sur les similitudes entre CD et démat qui partagent le fait d’être un fichier numérique devrait pourtant œuvrer dans le sens de la rapidité puisque effectivement sur le plan du support musical vinyl et CD différent fortement.
RV , pour ce qui est du phénomène d'accélération...je pense qu'il se produit lorsque tous les acteurs souhaitent la transition , ce qui a été le cas
lors du déclin du vinyle. Là l'industrie musicale a toujours vu , et voit toujours d'un mauvais oeil ( et pour cause) le streaming , a pas réussi à imposer le téléchargement à des consommateurs , qui se sont habitués à ne pas payer pour des fichiers, donc le canard boîteux qu'est la techno CD , survit tant bien que mal.

Pour ce qui est du japon, cet article donne des explications sur les difficultés du streaming. Spotify n'a pu vraiment s'installer qu'en 2016
https://www.letemps.ch/culture/japon-cd-reste-roi
dCS Network Bridge /Chord Hugo TT/HMS/ Townshend Allegri+ /ATC scm19a/
LP : Mofi UltraDeck / Mofi Studio Phono
Avatar du membre
La Bastille
Membre émérite
Messages : 4445
Enregistré le : 14 avr. 2013, 09:34
Localisation : 94 & 56

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par La Bastille »

Les japonais sont vraiment étonnants !
Même si le Japon prend le chemin du streaming, le pays des Onken, Goto, Shindo, Kondo , ... adorateur des triodes et autres choses audiophiles de l'extrême, saura être le conservateur des supports physiques pour notre plus grand bonheur lorsque nous aurons envie d'y retourner.
L'attachement au vinyl de beaucoup d'entre nous est la preuve que la démat ne dévorera pas tout <:)
Totaldac Wattson Rega Lyra EAR Yoshino Naim Proac
Avatar du membre
RV
Membre émérite
Messages : 20991
Enregistré le : 25 juil. 2005, 20:09
Localisation : Malo-les-Bains & Montmartre
Contact :

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par RV »

Hello Simon,

Merci pour le lien à propos du Japon je vais regarder :)

Pour l’accélération je parlais d’une manière générale comme le signe d’un fonctionnement sociétal qui dépasse le cadre de la HiFi, raison pour laquelle je parlais de Paul Virilio qui soulignait cela il y a déjà un moment. Ce qui se passe dans le monde de la HiFi n’est qu’une spécificité parmi d’autres de ce fonctionnement.

je ne pense pas que l’accélération (au sens où je viens de l’exprimer) ait besoin que tous les acteurs souhaitent la même chose, elle serait plutôt le fait d’une poussée de certains acteurs obligeant les autres à suivre et à s’adapter tant bien que mal.
Un exemple d’accélération récent et plutôt spectaculaire est l’explosion, tout au moins dans Paris, de l’usage des trottinettes électriques. Actuellement dans le cadre de l’enseignement de certains aspects de l’évolution d’un quartier de l’hyper centre parisien, avec les étudiants cela fait partie des phénomènes que l’on tente d’analyser. Il s’agit d’un phénomène très récent dont l’usage s’est propagé comme une traînée de poudre sur moins de 6 mois. Une accélération due essentiellement aux usagers, l’appui des fournisseurs ne faisant que répondre à la demande, les autres acteurs ne pouvant que s’adapter. Au vu des textes de lois que l’on a réussi à rassembler, des différents plans de développement des nouvelles mobilités généralement sur 5 ans, et de divers documents officiels sur le sujet, ce phénomène d’accélération qui emporte le reste est assez flagrant. À titre d’exemple, bien que d’un point de vue légal les trottinettes électriques n’aient le droit ne rouler nulle part, ni sur les trottoirs, ni sur les pistes cyclables, ni sur la chaussée, le vide juridique est conservé pour tenter de conserver cet élan spontané qu’on espère canaliser pour amener à la pratique du vélo qui est l’objectif principal et qui ne prend pas. Le plan de développement vélo 2015-2020 est à la veille de se terminer avec une toute petite partie réalisée, une autre de même taille réalisée mais en dysfonctionnement et la plus grande à réaliser. Toujours dans cet esprit de canaliser, des mesures pour gérer le free-flotting sont avancées : soit environ un peu plus de 2000 places de stationnement identifiées et obligatoire d’ici deux ans pour les trottinettes sur les trottoirs alors que dans le même temps on prévoit à 40 000 le nombre.

Certes on sort de la HiFi mais les principes d’engouement pour un support et l’accès à une position hégémonique fonctionne plus ou moins de la même manière sur le principe de l’accélération. Les acteurs sont bien sûr spécifique à la fois dans leur domaine mais aussi dans leur rôle.

Il semble quand même assez acquis que les supports qui ont fonctionné, se sont imposés sur un temps plutôt court, ceux qui ont traîné, ont disparu assez rapidement. En audio l’exception étant peut-être le SACD mais à de rares exceptions il est hybride.
Chez le cousin vidéo, c’est un peu la même chose. Alors qu’il avait plusieurs années, le laserdisc n’a jamais détrôné la VHS , mais le dvd les a balayé tous les 2 en peu de temps, le BR s’est imposé aussi facilement, mais en coexistence. Je n’ai pas l’impression que le 4K décolle beaucoup.
Going somewhere ?
Bruno legast

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par Bruno legast »

Qui a encore piqué mon popcorn... c'est pas rigolo hoho.
Avatar du membre
RV
Membre émérite
Messages : 20991
Enregistré le : 25 juil. 2005, 20:09
Localisation : Malo-les-Bains & Montmartre
Contact :

Bye bye CD ! ou pas...

Message par RV »

la revue Gramophone à plutôt emboîté le pas de la démat assez tôt. Cela fait plusieurs années que, contrairement à ses consœurs françaises, elle a abandonné les CD d’extraits au profit d’un équivalent playlist et les critiques des albums se réfèrent bien souvent aux versions fichiers (en général Qobuz) plutôt qu’aux formats physiques CD ou SACD, toujours contrairement à ses consœurs françaises.
J’ai donc été assez étonné de voir, dans ce numéro de mai, un banc d’essai consacré au Marantz SA-10 SACD/CD, d’autant qu’il était présenté sous ce titre :

Is it too early for the CD revival ?


Et avec cette phrase dans cet essai : In other Words, CDs are now just about where LPs were a few years back, before the much-vaunted vinyl revival took hold.

Amusant ;)
Going somewhere ?
Avatar du membre
stringerbell
Membre émérite
Messages : 4123
Enregistré le : 07 mars 2015, 17:47
Localisation : Nanterre (92)

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par stringerbell »

oui amusant :hehe:
tiens cet article va te faire chaud au coeur :happy1:
https://www.audiostream.com/content/hig ... integrated
Modifié en dernier par stringerbell le 13 mai 2019, 16:19, modifié 1 fois.
dCS Network Bridge /Chord Hugo TT/HMS/ Townshend Allegri+ /ATC scm19a/
LP : Mofi UltraDeck / Mofi Studio Phono
Avatar du membre
RV
Membre émérite
Messages : 20991
Enregistré le : 25 juil. 2005, 20:09
Localisation : Malo-les-Bains & Montmartre
Contact :

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par RV »

Intéressant :)

Mais cet article d’une revue qui n’est pas HiFi, mais vraiment typée musique (sa partie matos est beaucoup moins présente et à moins de notoriété que celles de Diapason, ou de Classica, et ils n’attribuent pas de notes tech aux disques, d’ailleurs Classica non plus depuis peu) me semble plus significatif car c’est vraiment sans état d’âme qu’ils avaient emboîté le pas à la démat, dénotant un très faible attachement aux appareils.
Going somewhere ?
Avatar du membre
stringerbell
Membre émérite
Messages : 4123
Enregistré le : 07 mars 2015, 17:47
Localisation : Nanterre (92)

Re: Bye bye CD ! ou pas...

Message par stringerbell »

Selon Rollingstone , qui citent les chiffres de la RIAA , les ventes de CD diminueraient trois fois vite , que celles du vinyl croissent.
Ce format pourrait dépasser bientôt dépasser le format CD en nombre de ventes
https://www.rollingstone.com/music/musi ... ng-727090/

https://www.riaa.com/u-s-sales-database/
Revenues by Format.png
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
dCS Network Bridge /Chord Hugo TT/HMS/ Townshend Allegri+ /ATC scm19a/
LP : Mofi UltraDeck / Mofi Studio Phono
Répondre