La corrélation horizontale d'une paire d'enceintes

Tout sur les lecteurs CD & Amplificateurs (SKjo, Kjo et Kjette), et les enceintes (MD3, MD2 et MD1), "Tour de France"
Répondre
Avatar du membre
eddy
Administrateur
Messages : 4224
Enregistré le : 23 mai 2005, 21:15
Localisation : Bischwiller
Contact :

Re: La corrélation horizontale d'une paire d'enceintes

Message par eddy »

<:) , Il faut que je recause sur ce fil ! Je suis stupéfait à chaque fois que j'entreprends le travail de synchronisation de l'enceinte gauche avec l'enceinte droite. C'est un travail qui me paraît indispensable si l'on veut atteindre un degré de cohérence important. Il s'agit pour une même enceinte acoustique d'isoler le HP principal, en l'occurrence le grave médium qui reproduit les octaves des fondamentales pour déjà parfaitement synchroniser le haut parleur de gauche avec celui de droite, avant même que cela se complique avec l'apport des phases des harmoniques qui vont moduler ces fondamentales rapidement une fois que les ondes sonores auront quitter les membranes des hauts parleurs.
Un même instrument est en effet enregistré avec plusieurs micros et se retrouve sur les deux canaux, on imagine alors la difficulté à retrouver la parfaite intégrité de l'instrument ! La corrélation horizontale, qui consiste à parfaitement synchroniser l'enceinte gauche avec l'enceinte droite, fait la résultante de ce sérieux problème qui biaise déjà dès le départ l'instrument si ce n'est pas fait !

La question est toujours de quantifier ce travail de fou et de ce point de vue la différence va dépendre de la rigueur de l'appairage du filtre. En effet, dans l'industrialisation les filtres sont fabriqués en série avec des composants dont les tolérances peuvent atteindre, même sur des composants audiophiles, quelques pour cent. J'en utilise aussi mais j'appaire jusqu'à la limite de la mesure les composants en question... cela pourrait paraître suffisant mais il faut compter avec la tolérance importante des transducteurs même s'ils sont soi disants appairés, l'écart entre deux HP qui se suivent sur un banc de fabrication peut en effet être... inquiétant ! Ce n'est pas un souci si l'on réalise la corrélation des deux HPs gauche et droite qui fait le solde de tout compte pour recréer parfaitement l'instrument.
La mesure en fait me sert uniquement à gagner du temps, elle dégrossit simplement le souci sans le résoudre. Et si je suis stupéfait du résultat, alors que l'appairage par la mesure semble déjà atteindre un degré de précision qui fait complètement oublier les éventuelles tolérances des composants du filtre, c'est bien qu'il reste encore un travail de précision supplémentaire à réaliser au vu de la différence d'écoute avant le peaufinement/après le peaufinement !

Après, il ne faut pas se faire d'illusions, je fais ce travail pour une petite poignée, il est vrai que la grande majorité s'en fiche royalement que les choses soient en place ou non mais ce n'est pas grave, le concept de la corrélation horizontale ou verticale a au moins le mérite d'exister !
Avatar du membre
dug
Membre senior
Messages : 2678
Enregistré le : 08 févr. 2006, 12:54
Localisation : LAVAL

Re: La corrélation horizontale d'une paire d'enceintes

Message par dug »

Bonjour Eddy,

Mais alors si les mesures servent juste à dégrossir le travail, tu fais comment pour les synchroniser les HP de grave médium ?

A+
Dug
CDS 2/ XPS / NAC 72 / SC / NAP 250 / LP12 / EKOS / LINN KANDID / LINGO 4 / SBL
Avatar du membre
eddy
Administrateur
Messages : 4224
Enregistré le : 23 mai 2005, 21:15
Localisation : Bischwiller
Contact :

Re: La corrélation horizontale d'une paire d'enceintes

Message par eddy »

<:) , La mesure avec un bon oscilloscope me permet de dégrossir jusqu'à la microseconde environ... à condition de bien soigner la mesure : le 'scop et le générateur doivent être en phase ( là c'est la phase électrique des appareils ) et surtout il faut attendre la stabilité en température pour apprécier la lecture : celle-ci se fait sur une base de temps de 20 microsecondes par carreau sur l'écran, chaque carreau étant divisé en 5 parties, l'unité lisible est de 4 microseconde... je peux alors en faisant très attention apprécier le faisceau entre deux traits ce qui me ramène à une précision de 2 microsecondes, j'ai donc une certaine imprécision à deviner la microseconde mais cela a déjà bien dégrossi mon problème ! Pour le reste... c'est manuel avec les oreilles ! Des ponts avec des petits composants me permettent alors d'aller jusqu'aux... nanosecondes, cela à l'air fou mais l'oreille entend tout et lorsqu'on fait un essai de câble c'est exactement avec les mêmes unités temporelles que l'on joue et tout le monde apprécie la différence ! Ce travail de haute précision permet aussi d'intégrer tous les câbles, je garde bien sûr les câbles d'origine livrés par Naim...
Avatar du membre
La Bastille
Membre vétéran
Messages : 4766
Enregistré le : 14 avr. 2013, 09:34
Localisation : Morbihan

Re: La corrélation horizontale d'une paire d'enceintes

Message par La Bastille »

Salut Eddy,
Ce travail de haute précision doit-il être finalisé dans la salle d’écoute avec le matériel et les câbles utilisés ?
Naim & Proac, Totaldac Wattson Rega Lyra EAR Yoshino
Avatar du membre
dug
Membre senior
Messages : 2678
Enregistré le : 08 févr. 2006, 12:54
Localisation : LAVAL

Re: La corrélation horizontale d'une paire d'enceintes

Message par dug »

Merci Eddy.

Bon ça n'a pas l'air simple ton affaire et je n'ai pas tout compris, mais ça doit sûrement être efficace :)

A+
Dug
CDS 2/ XPS / NAC 72 / SC / NAP 250 / LP12 / EKOS / LINN KANDID / LINGO 4 / SBL
Avatar du membre
eddy
Administrateur
Messages : 4224
Enregistré le : 23 mai 2005, 21:15
Localisation : Bischwiller
Contact :

Re: La corrélation horizontale d'une paire d'enceintes

Message par eddy »

<:) , Je fais mes écoutes dans l'auditorium qui ressemble à une pièce domestique normale ! J'utilise mon système Naim avec les câbles d'origine. C'est simplement une optimisation, avec d'autres câbles les harmoniques bougent dans des proportions infinitésimales, les sons changent un peu mais la vie musicale n'est pas remise en question.
Répondre